Technicien D'assistance Informatique Forum Index
Technicien D'assistance Informatique
Forum des TAI 2014-2015
 
Technicien D'assistance Informatique Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: Chapitre 3 : Assemblage d'un ordinateur ::

 
Post new topic   Reply to topic    Technicien D'assistance Informatique Forum Index -> Partie privée -> Cours AFPA
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Julien
RoxTAI

Offline

Joined: 03 Feb 2015
Posts: 17
Localisation: Grenoble
Masculin
Pseudo: Spartan

PostPosted: Tue 24 Feb - 11:10 (2015)    Post subject: Chapitre 3 : Assemblage d'un ordinateur Reply with quote

En cours
 
  • 3.0.1.1 Introduction
L'assemblage d'ordinateurs représente une grande partie du travail d'un technicien.  
Pour un technicien, la manipulation des composants de l'ordinateur doit se faire de manière logique et méthodique.  
Parfois, il vous sera demandé de déterminer si un composant de l'ordinateur d'un client doit être mis à niveau ou remplacé. Il est important que vous acquériez des compétences avancées en matière de procédures d'installation, de techniques de dépannage et de méthodes de diagnostic.  
Ce chapitre traite de l'importance de la compatibilité matérielle et logicielle des composants.
Il évoque également la nécessité de disposer de ressources système adéquates pour un fonctionnement efficace du matériel et des logiciels d'un client.
  

  
  • 3.1.1.1 Ouverture du boîtier

Les boîtiers d'ordinateurs sont fabriqués selon différents facteurs de forme. Ces facteurs de forme se rapportent à la taille et à la forme du boîtier.


Avant d'ouvrir le boîtier de l'ordinateur, préparez votre espace de travail. L'éclairage doit être adéquat, l'endroit bien ventilé et la température ambiante convenable. L'établi ou la table doit être accessible de tous côtés. Évitez d'encombrer la surface de travail avec des outils et des composants d'ordinateur. Placez un tapis antistatique sur la table pour éviter les dommages physiques et les dommages causés par des décharges électrostatiques. Pour des raisons pratiques, il est utile de placer les petites vis et les autres pièces que vous retirez dans de petits récipients.


Il existe différentes méthodes d'ouverture des boîtiers. Pour savoir comment ouvrir un boîtier, consultez le manuel d'utilisation ou le site Web du fabricant. Les principales méthodes d'ouverture des boîtiers sont les suivantes :


  • Le capot du boîtier de l'ordinateur est retiré en un seul morceau.
  • Les panneaux supérieur et latéraux du boîtier sont retirés.
  • Le haut du boîtier est retiré pour ensuite pouvoir enlever les panneaux latéraux.
  • Un loquet permet de libérer le panneau latéral, qui peut alors être ouvert ou retiré.




  • 3.1.1.2 Installation de l'alimentation

Il peut être demandé à un technicien de remplacer ou d'installer une alimentation. La plupart des alimentations ne peuvent être placées dans le boîtier de l'ordinateur que d'une seule façon. Généralement, l'alimentation est fixée au boîtier par trois ou quatre vis. Les alimentations sont dotées de ventilateurs pouvant vibrer et il est nécessaire de bien serrer les vis qui ne sont pas convenablement serrées. Lorsque vous installez une alimentation, assurez-vous que toutes les vis sont utilisées et correctement serrées.


Pour installer une alimentation, procédez comme suit :


  • Étape 1. Insérez l'alimentation dans le boîtier.
  • Étape 2. Alignez les orifices de l'alimentation et ceux du boîtier.
  • Étape 3. Fixez l'alimentation au boîtier à l'aide des vis prévues à cet effet.



  • 3.1.1.3 Travaux pratiques – Installation de l'alimentation



3.1.1.3 Travaux pratiques – Installation de l'alimentation.pdf







  • 3.1.2.1 Installation du processeur et de l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur

Le processeur et l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur peuvent être installés sur la carte mère avant que celle-ci soit placée dans le boîtier de l'ordinateur. Vous avez ainsi plus d'espace pour repérer les emplacements et manipuler les composants lors de l'installation.


Processeur


La figure 1 présente un gros plan du processeur et de la carte mère. Le processeur et la carte mère sont sensibles aux décharges électrostatiques. Lorsque vous manipulez un processeur et une carte mère, veillez à les placer sur un tapis antistatique mis à la masse. Portez également un bracelet antistatique.


ATTENTION : lorsque vous manipulez un processeur, ne touchez jamais ses contacts.


Le processeur est fixé au socket sur la carte mère à l'aide d'un dispositif de verrouillage. Avant d'installer un processeur dans le socket de la carte mère, veillez à bien connaître ce dispositif de verrouillage.


La pâte thermique contribue à évacuer la chaleur du processeur. Lorsque vous installez un processeur qui a déjà servi, nettoyez sa partie supérieure et la base du dissipateur thermique avec de l'alcool isopropylique et un chiffon doux non pelucheux. Un filtre à café en papier constitue un bon chiffon doux non pelucheux. Il permet de retirer la vieille pâte thermique. Les surfaces sont maintenant prêtes à recevoir une nouvelle couche de pâte thermique. Suivez les recommandations du fabricant pour appliquer la pâte thermique.


La figure 2 montre l'application de la pâte thermique sur le processeur. Dans la plupart des cas, vous devez appliquer une très petite quantité de pâte thermique sur celui-ci. La pâte sera répartie de manière uniforme sous le poids et la pression de l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur.


Ensemble dissipateur thermique/ventilateur


La figure 3 présente l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur. Il s'agit d'un dispositif de refroidissement comprenant deux parties. La première, le dissipateur thermique, évacue la chaleur du processeur. La seconde, le ventilateur, évacue la chaleur du dissipateur thermique. L'ensemble comprend généralement un connecteur d'alimentation à quatre broches.


La figure 4 présente le câble et le connecteur de la carte mère pour l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur.


Pour installer le processeur et l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur, procédez comme suit :


  • Étape 1. Placez le processeur de manière à ce que l'indicateur de la connexion 1 soit aligné avec la broche 1 du socket du processeur. Pour aligner correctement le connecteur, utilisez le détrompeur afin de connecter correctement celui-ci sur la carte mère.
  • Étape 2. Placez délicatement le processeur dans le socket.
  • Étape 3. Fermez la plaque de charge du processeur. Maintenez-la en place en fermant le levier et en le plaçant sous sa languette de rétention.
  • Étape 4. Appliquez une petite quantité de pâte thermique sur le processeur. Suivez les instructions d'application fournies par le fabricant de pâte thermique.
  • Étape 5. Alignez les pattes de fixation de l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur avec les orifices sur la carte mère.
  • Étape 6. Placez l'ensemble sur le socket du processeur, en veillant à ne pas pincer les fils du ventilateur du processeur.
  • Étape 7. Vissez les pattes de fixation de l'ensemble pour le maintenir en place.
  • Étape 8. Connectez le câble d'alimentation de l'ensemble au connecteur de ventilateur du processeur sur la carte mère.






  • 3.1.2.2 Installation de la mémoire vive

Vous pouvez installer la mémoire vive (RAM) sur la carte mère avant de fixer cette dernière dans le boîtier de l'ordinateur. Avant l'installation, consultez la documentation de la carte mère ou le site Web du fabricant pour vous assurer que la mémoire vive est compatible avec la carte mère.


Lorsque l'ordinateur est en fonctionnement, la mémoire vive permet un stockage rapide des données temporaires pour le processeur. La mémoire vive est une mémoire volatile, ce qui signifie que le contenu est effacé lors de la mise hors tension de l'ordinateur. Généralement, l'ajout de mémoire vive augmente les performances de l'ordinateur.


Pour installer de la mémoire vive, procédez comme suit :


  • Étape 1. Alignez les encoches du module de mémoire vive avec les détrompeurs du slot et appuyez jusqu'à ce qu'un clic indique que les pattes latérales sont en place.
  • Étape 2. Assurez-vous que les pattes latérales ont bien verrouillé le module de mémoire vive.
  • Étape 3. Vérifiez que les contacts sont bien en place.

Pour installer des modules de mémoire vive supplémentaires, répétez ces étapes.




  • 3.1.2.3 Installation de la carte mère

La carte mère peut maintenant être installée dans le boîtier de l'ordinateur, comme illustré à la figure 1. Des entretoises en plastique et en métal sont utilisées pour positionner la carte mère et éviter que celle-ci ne touche les parties métalliques du boîtier. Installez uniquement les entretoises correspondant aux orifices de la carte mère. L'installation d'entretoises supplémentaires risque d'empêcher le bon positionnement de la carte mère dans le boîtier de l'ordinateur.


Puisque les connecteurs d'E/S varient sur chaque carte mère, une plaque de connecteurs d'E/S, présentée à la figure 2, est fournie avec la carte mère. Cette plaque comporte des découpages correspondant aux connecteurs à l'arrière de la carte mère. Elle est installée au fond du boîtier de l'ordinateur, afin que les connecteurs puissent être utilisés lorsque la carte mère est installée dans le boîtier.


Pour installer la carte mère, procédez comme suit :


  • Étape 1. Installez les entretoises dans le boîtier de l'ordinateur, en les alignant sur les emplacements des orifices de fixation de la carte mère.
  • Étape 2. Installez la plaque de connecteurs d'E/S au fond du boîtier de l'ordinateur.
  • Étape 3. Alignez les connecteurs d'E/S situés à l'arrière de la carte mère avec les ouvertures de la plaque.
  • Étape 4. Alignez les orifices des vis de la carte mère avec les entretoises.
  • Étape 5. Insérez toutes les vis de la carte mère.
  • Étape 6. Serrez toutes les vis de la carte mère.






  • 3.1.2.4 Travaux pratiques – Installation de la carte mère

3.1.2.4 Travaux pratiques – Installation de la carte mère.pdf





  • 3.1.3.1 Installation du lecteur interne

Les lecteurs installés dans les compartiments du boîtier sont appelés des lecteurs internes. Le disque dur est un exemple de lecteur interne.


Pour installer le disque dur, procédez comme suit :


  • Étape 1. Positionnez le disque dur de manière à ce qu'il soit aligné sur le compartiment de lecteur 3,5 pouces (8,9 cm).
  • Étape 2. Insérez le disque dur dans le compartiment de lecteur, de façon à ce que les orifices des vis du lecteur soient alignés sur ceux du boîtier.
  • Étape 3. Fixez le disque dur au boîtier à l'aide des vis prévues à cet effet.




  • 3.1.3.2 Installation du lecteur optique

Les lecteurs optiques sont utilisés pour écrire des données (ou en lire) sur des supports amovibles tels que des CD, des DVD et des disques Blu-ray. Les disques optiques sont installés dans des compartiments de lecteur qui sont accessibles par l'avant du boîtier. Les compartiments externes permettent d'accéder au support sans ouvrir le boîtier.


Un connecteur d'alimentation Molex ou SATA permet à l'alimentation de fournir au lecteur optique l'énergie nécessaire. Un câble de données PATA ou SATA relie le lecteur optique à la carte mère.


Pour installer un lecteur optique, procédez comme suit :


  • Étape 1. Positionnez le lecteur optique de manière à ce qu'il soit aligné sur le compartiment de lecteur 5,25 pouces (13,34 cm).
  • Étape 2. Insérez le lecteur optique dans le compartiment de lecteur de façon à ce que les orifices des vis du lecteur soient alignés sur ceux du boîtier.
  • Étape 3. Fixez le lecteur optique au boîtier à l'aide des vis prévues à cet effet.








  • 3.1.3.3 Installation du lecteur de disquettes

Un lecteur de disquettes est un périphérique de stockage qui lit des informations sur une disquette et en écrit dessus. Un connecteur d'alimentation Berg permet à l'alimentation de fournir au lecteur de disquettes le courant nécessaire. Un câble de données de lecteur de disquettes relie le lecteur de disquettes à la carte mère.


Un lecteur de disquettes s'insère dans le compartiment 3,5 pouces (8,9 cm) à l'avant du boîtier de l'ordinateur.


Pour installer un lecteur de disquettes, procédez comme suit :


  • Étape 1. Positionnez le lecteur de disquettes de manière à ce qu'il soit aligné sur le compartiment de lecteur.
  • Étape 2. Insérez le lecteur de disquettes dans le compartiment de lecteur de façon à ce que les orifices de ses vis soient alignés sur ceux du boîtier.
  • Étape 3. Fixez le lecteur de disquettes au boîtier à l'aide des vis prévues à cet effet.






  • 3.1.3.4 Travaux pratiques – Installation des lecteurs

3.1.3.4 Travaux pratiques – Installation des lecteurs.pdf





  • 3.1.4.1 Types de cartes d'extension

Les cartes d'extension ajoutent des fonctionnalités supplémentaires à un ordinateur. Elles doivent être compatibles avec les slots d'extension de la carte mère. Vous installerez trois types de cartes d'extension :


  • Carte réseau PCIe x1
  • Carte réseau sans fil PCI
  • Carte vidéo PCIe x16




  • 3.1.4.2 Installation d'une carte réseau

Une carte réseau permet à un ordinateur de se connecter au réseau. Les cartes réseau utilisent les slots d'extension PCI et PCIe de la carte mère.


Pour installer une carte réseau, procédez comme suit :


  • Étape 1. Alignez la carte réseau avec le slot d'extension adéquat sur la carte mère.
  • Étape 2. Appuyez légèrement sur la carte réseau, jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée.
  • Étape 3. Fixez le support de montage de la carte réseau sur le boîtier à l'aide de la vis prévue à cet effet.






  • 3.1.4.3 Installation d'une carte réseau sans fil

Une carte réseau sans fil permet à un ordinateur de se connecter au réseau sans fil. Les cartes réseau sans fil utilisent les slots d'extension PCI et PCIe de la carte mère. Certaines cartes réseau sans fil sont externes et sont connectées à un port USB.


Pour installer une carte réseau sans fil, procédez comme suit :


  • Étape 1. Alignez la carte réseau sans fil avec le slot d'extension adéquat sur la carte mère.
  • Étape 2. Appuyez légèrement sur la carte réseau sans fil, jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée.
  • Étape 3. Fixez le support de montage de la carte réseau sans fil sur le boîtier à l'aide de la vis prévue à cet effet.






  • 3.1.4.4 Installation d'une carte vidéo

Une carte vidéo sert d'interface entre un ordinateur et un écran. La mise à niveau d'une carte vidéo peut offrir de meilleures fonctionnalités graphiques pour les jeux vidéo et les logiciels de graphisme. Les cartes vidéo utilisent les slots d'extension PCI, AGP et PCIe de la carte mère.


Pour installer une carte vidéo, procédez comme suit :


  • Étape 1. Alignez la carte vidéo avec le slot d'extension adéquat sur la carte mère.
  • Étape 2. Appuyez légèrement sur la carte vidéo jusqu'à ce qu'elle soit correctement positionnée.
  • Étape 3. Fixez le support de montage de la carte vidéo sur le boîtier à l'aide de la vis prévue à cet effet.












  • 3.1.4.5 Travaux pratiques – Installation des cartes d'extension

3.1.4.5 Travaux pratiques – Installation des cartes d'extension.pdf





  • 3.1.5.1 Installation des câbles d'alimentation internes

Connexions de l'alimentation électrique de la carte mère


Pour fonctionner, les cartes mères requièrent une alimentation électrique. Le connecteur d'alimentation principale Advanced Technology Extended (ATX) est doté de 20 ou 24 broches. L'alimentation peut également comprendre un connecteur d'alimentation auxiliaire (AUX) à 4, 6 ou 8 broches raccordé à la carte mère. Un connecteur à 20 broches fonctionne sur une carte mère avec un socket à 24 broches.


Pour installer un connecteur d'alimentation de carte mère, procédez comme suit :


  • Étape 1. Alignez le connecteur d'alimentation ATX à 20 broches avec le socket sur la carte mère (figure 1).
  • Étape 2. Appuyez légèrement sur le connecteur jusqu'à ce qu'un clic indique qu'il est en place.
  • Étape 3. Alignez le connecteur d'alimentation AUX à 4 broches avec le socket sur la carte mère (figure 2).
  • Étape 4. Appuyez légèrement sur le connecteur jusqu'à ce qu'un clic indique qu'il est en place.



Connecteurs d'alimentation SATA


Les connecteurs d'alimentation SATA comportent 15 broches. Ils sont utilisés pour connecter les disques durs, les lecteurs optiques ou tout autre périphérique doté d'une prise d'alimentation SATA.


Connecteurs d'alimentation Molex


Les disques durs et les lecteurs optiques non dotés de prises d'alimentation SATA utilisent un connecteur d'alimentation Molex.


ATTENTION : n'utilisez pas, en même temps, un connecteur Molex et un connecteur SATA sur un même lecteur.


Connecteurs d'alimentation Berg


Le connecteur d'alimentation Berg à 4 broches alimente le lecteur de disquettes.


Pour installer un connecteur d'alimentation SATA, Molex ou Berg, procédez comme suit :


  • Étape 1. Branchez le connecteur d'alimentation SATA sur le disque dur (figure 3).
  • Étape 2. Branchez le connecteur d'alimentation Molex sur le lecteur optique (figure 4).
  • Étape 3. Branchez le connecteur d'alimentation Berg à 4 broches sur le lecteur de disquettes (figure 5).
  • Étape 4. Branchez le connecteur d'alimentation à 3 broches du ventilateur dans l'embase du ventilateur adéquat sur la carte mère, comme indiqué dans le manuel de la carte mère (figure 6).
  • Étape 5. Reliez les autres câbles du boîtier aux connecteurs appropriés, comme indiqué dans le manuel de la carte mère.




  • 3.1.5.2 Installation des câbles de données internes





Les lecteurs se connectent à la carte mère à l'aide de câbles de données. Le type de lecteur détermine le type de câble de données à utiliser.


Câbles de données PATA


Le câble PATA est parfois appelé « nappe » parce qu'il est large et plat. Il peut comporter 40 ou 80 conducteurs. Un câble PATA a généralement trois connecteurs à 40 broches. Le connecteur d'extrémité est relié à la carte mère. Les deux autres connecteurs sont reliés aux lecteurs. Si plusieurs disques durs sont installés, le lecteur maître se connecte au connecteur d'extrémité. Le lecteur esclave se connecte au connecteur du milieu.


Un liseré sur le câble de données indique l'emplacement de la broche 1. Branchez le câble PATA sur le lecteur en veillant à ce que l'indicateur de la broche 1 du câble soit aligné sur celui de la broche 1 du connecteur de lecteur. L'indicateur de la broche 1 du connecteur de lecteur est généralement du même côté que celui du connecteur d'alimentation sur le lecteur. Beaucoup d'anciennes cartes mères disposent de deux contrôleurs de lecteur PATA, ce qui permet d'alimenter quatre lecteurs PATA au maximum.


Câbles de données SATA


Le câble de données SATA a un connecteur à 7 broches. Une extrémité du câble est connectée à la carte mère. L'autre est connectée à n'importe quel lecteur doté d'un connecteur de données SATA. De nombreuses cartes mères sont dotées d'au moins quatre contrôleurs de lecteur SATA.


Câbles de données du lecteur de disquettes


Le câble de données du lecteur de disquettes comporte généralement trois connecteurs à 34 broches. Un liseré sur le câble indique l'emplacement de la broche 1. Le connecteur d'extrémité est relié à la carte mère. Les deux autres connecteurs sont reliés aux lecteurs. Si plusieurs lecteurs de disquettes sont installés, le lecteur A est relié au connecteur d'extrémité. Le lecteur B: est relié au connecteur du milieu. De nombreuses nappes de lecteur de disquettes présentent une inversion des fils, ce qui permet au lecteur connecté à l'extrémité du câble d'être identifié en tant que lecteur A: par l'ordinateur lorsque deux lecteurs de disquettes sont installés.


Branchez le câble de données du lecteur de disquettes sur le lecteur en veillant à ce que l'indicateur de la broche 1 du câble soit aligné sur celui de la broche 1 du connecteur de lecteur. Les cartes mères ont un contrôleur de lecteur de disquettes, ce qui permet d'installer au maximum deux lecteurs de disquettes.


REMARQUE : si la broche 1 du câble de données du lecteur de disquettes n'est pas bien en face de la broche 1 du connecteur du lecteur, celui-ci ne fonctionne pas. Cela n'endommage pas le lecteur, mais le voyant d'activité du lecteur est allumé de manière continue. Pour résoudre ce problème, mettez l'ordinateur hors tension et rebranchez le câble de données de manière à ce que la broche 1 sur le câble et la broche 1 du le connecteur soient bien en face l'une de l'autre. Redémarrez l'ordinateur.


Pour installer un câble de données PATA, SATA ou de lecteur de disquettes, procédez comme suit :


  • Étape 1. Branchez l'extrémité du câble PATA correspondant à la carte mère sur le socket de celle-ci (voir la figure 1).
  • Étape 2. Branchez le connecteur se trouvant à l'extrémité du câble PATA sur le lecteur optique (voir la figure 2).
  • Étape 3. Branchez une extrémité du câble SATA sur le socket de la carte mère (voir la figure 3).
  • Étape 4. Branchez l'autre extrémité du câble SATA sur le disque dur (voir la figure 4).
  • Étape 5. Branchez l'extrémité du câble de lecteur de disquettes correspondant à la carte mère sur le socket de celle-ci (voir figure 5).
  • Étape 6. Branchez le connecteur se trouvant à l'extrémité du câble de lecteur de disquettes sur le lecteur de disquettes (voir figure 6).



  • 3.1.5.3 Travaux pratiques – Installation des câbles internes


3.1.5.3 Travaux pratiques – Installation des câbles internes.pdf




  • 3.1.5.4 Installation des câbles du panneau avant

Un boîtier d'ordinateur comporte des boutons qui permettent de contrôler l'alimentation de la carte mère, ainsi que des voyants qui renseignent sur son activité. Vous devez connecter ces boutons et voyants à la carte mère avec les câbles depuis l'avant du boîtier. La figure 1 présente les câbles du panneau avant que l'on trouve généralement dans un boîtier. La figure 2 présente un connecteur de panneau système courant sur une carte mère, auquel les câbles sont connectés. Le texte figurant sur la carte mère à côté du connecteur de panneau système indique l'emplacement auquel chaque câble devra être connecté.


Les connecteurs du panneau système n'ont pas de détrompeur. Les instructions suivantes de branchement des câbles aux connecteurs du panneau système sont génériques, car il n'existe aucune norme d'étiquetage pour les câbles de boîtier ou les connecteurs du panneau système. Les marques sur les câbles du panneau avant et des connecteurs peuvent différer de celles qui sont présentées. Reportez-vous toujours au manuel de votre carte mère pour consulter les schémas et les informations sur la connexion des câbles du panneau avant.


Boutons d'alimentation et de réinitialisation


Le bouton d'alimentation permet d'allumer ou d'éteindre l'ordinateur. Si le bouton d'alimentation ne permet plus d'éteindre l'ordinateur, maintenez-le enfoncé pendant 5 secondes. Le bouton de réinitialisation (reset) permet de redémarrer l'ordinateur sans l'éteindre. Certaines cartes mères ne le prennent pas en charge. Dans ce cas, vous devez maintenir le bouton d'alimentation enfoncé pendant une courte durée de façon à redémarrer l'ordinateur.


Chaque câble du panneau avant comporte une petite flèche indiquant la broche 1, comme illustré à la figure 3. Pour connecter le bouton d'alimentation, alignez la broche 1 du câble de bouton d'alimentation du panneau avant avec la broche PWR. Pour connecter le bouton de réinitialisation, alignez la broche 1 du câble de bouton de réinitialisation du panneau avant avec la broche RESET.


LED d'activité de l'alimentation et du lecteur


La LED d'alimentation est allumée lorsque l'ordinateur fonctionne, elle clignote lorsque l'ordinateur est en mode veille. La LED d'activité du disque dur est allumée ou clignote lorsque l'ordinateur lit ou écrit des données sur celui-ci. Sur chaque paire de broches LED du connecteur de panneau système, le positif (+) est marqué sur la broche 1, comme illustré à la figure 4. Pour connecter la LED d'alimentation, alignez la broche 1 du câble de LED d'alimentation du panneau avant sur la broche PLED+. Pour connecter la LED IDE, alignez la broche 1 du câble de LED d'activité du lecteur du panneau avant avec la broche IDE_LED+.


Haut-parleur système


La carte mère utilise le haut-parleur système pour indiquer l'état de l'ordinateur. Le haut-parleur système n'est pas le même que celui utilisé par un ordinateur pour lire des fichiers audio. Un bip indique que l'ordinateur a démarré sans problème. S'il existe un problème matériel, une série de bips retentit pour indiquer le type de problème. Les bips de diagnostic seront traités ultérieurement dans ce chapitre.


Le câble du haut-parleur système (speaker) utilise généralement quatre broches sur le connecteur du panneau système. Pour le connecter, alignez la broche 1 du câble de haut-parleur système sur la broche + ou +5V.


USB


Les ports USB se situent à l'extérieur de la plupart des boîtiers d'ordinateur. Les connecteurs USB de la carte mère comportent souvent 9 ou 10 broches disposées sur deux lignes, comme illustré à la figure 5. Cette disposition permet deux connexions USB ; les connecteurs USB sont donc souvent par paires. Parfois, les deux connecteurs sont regroupés en un seul module, comme illustré à la figure 6, et peuvent être connectés à l'intégralité du connecteur USB de la carte mère. Les connecteurs USB peuvent aussi avoir quatre ou cinq broches, ou bien des groupes de quatre ou cinq broches.


La plupart des périphériques USB requièrent uniquement la connexion de quatre broches. La cinquième broche est utilisée pour raccorder à la masse le blindage de certains câbles USB. Pour connecter le port USB, alignez la broche 1 du câble USB avec la broche USB +5V ou +5V.


ATTENTION : assurez-vous que le connecteur de la carte mère porte la marque USB. Les connecteurs FireWire sont très similaires. Le branchement de câbles USB sur des connecteurs FireWire entraîne des dommages.


Les nouveaux boîtiers et cartes mères peuvent offrir la fonctionnalité USB 3.0. Le connecteur USB 3.0 de carte mère est similaire à un connecteur USB classique, mais comporte des broches supplémentaires.


Audio


Certains boîtiers comportent des ports audio et des prises (jacks) à l'extérieur pour connecter des microphones ou un équipement audio externe comme des processeurs de signaux, des cartes de mixage et des instruments. Il est également possible d'acheter des panneaux audio spéciaux et de les connecter directement à la carte mère. Ces panneaux peuvent soit être installés dans une ou plusieurs baies de lecteur externes, soit de façon autonome. En raison du caractère spécialisé de ces dispositifs et de la variété du matériel disponible, consultez la documentation de la carte mère, du boîtier et du panneau audio pour obtenir des instructions spécifiques sur le branchement des câbles aux connecteurs de la carte mère.


Pour installer les câbles du panneau avant, procédez comme suit :


  • Étape 1. Branchez le câble d'alimentation dans le connecteur du panneau système, à l'emplacement marqué POWER.
  • Étape 2. Branchez le câble de réinitialisation dans le connecteur du panneau système, à l'emplacement marqué RESET.
  • Étape 3. Branchez le câble de LED d'alimentation dans le connecteur du panneau système, à l'emplacement marqué power LED.
  • Étape 4. Branchez le câble de LED d'activité du lecteur dans le connecteur du panneau système, à l'emplacement marqué IDE LED.
  • Étape 5. Branchez le câble de haut-parleur dans le connecteur du panneau système, à l'emplacement marqué SPEAKER.
  • Étape 6. Branchez le câble USB dans le connecteur USB.
  • Étape 7. Branchez le câble audio dans le connecteur audio.



Généralement, si un bouton ou une LED ne fonctionne pas, le connecteur correspondant est mal positionné. Pour résoudre ce problème, arrêtez l'ordinateur et débranchez-le, ouvrez le boîtier, puis tournez le connecteur du bouton ou de la LED qui ne fonctionne pas.




  • 3.1.5.5 Travaux pratiques – Installation des câbles du panneau avant



3.1.5.5 Travaux pratiques – Installation des câbles du panneau avant.pdf







  • 3.1.5.6 Installation du boîtier

Avant de refixer les panneaux latéraux au boîtier de l'ordinateur, assurez-vous que tous les éléments sont correctement alignés et positionnés. Cette liste inclut le processeur, la mémoire vive, les cartes d'extension, les câbles de données, les câbles du panneau avant et les câbles d'alimentation.


Une fois le boîtier en place, assurez-vous qu'il est correctement fixé avec toutes les vis. Certains boîtiers utilisent des vis qui doivent être serrées à l'aide d'un tournevis. D'autres boîtiers utilisent des vis boutons pouvant être serrées à la main.


Si vous ne savez pas comment retirer ou remettre le boîtier de l'ordinateur, reportez-vous à la documentation ou au site Web du fabricant.


ATTENTION : manipulez les différentes parties du boîtier avec précaution. Certains boîtiers ont des bords coupants ou irréguliers.






  • 3.1.5.7 Installation des câbles externes

Une fois les panneaux du boîtier remis en place, branchez les câbles à l'arrière de l'ordinateur. Voici quelques connexions de câbles externes courantes :


  • Moniteur
  • Clavier
  • Souris
  • USB
  • Ethernet
  • Alimentation

REMARQUE : branchez le câble d'alimentation après avoir connecté tous les autres câbles.


Lorsque vous connectez les câbles, assurez-vous qu'ils sont branchés aux bons emplacements sur l'ordinateur. Par exemple, les anciens systèmes utilisent le même type de connecteur PS/2 pour les câbles de souris et de clavier, mais sont différenciés par un code couleur afin d'éviter tout branchement incorrect. Souvent, une icône du périphérique correspondant (par exemple, un symbole de clavier, souris, moniteur ou USB) est présente sur le connecteur.


ATTENTION : lorsque vous branchez les câbles, ne forcez jamais.


Pour installer les différents câbles externes, procédez comme suit :


  • Étape 1. Branchez le câble du moniteur sur le port vidéo (voir la figure 1). Fixez le câble en serrant les vis sur le connecteur.
  • Étape 2. Branchez le câble du clavier sur le port clavier PS/2 (voir la figure 2).
  • Étape 3. Branchez le câble de la souris sur le port souris PS/2 (voir la figure 3).
  • Étape 4. Branchez le câble USB sur un port USB (voir la figure 4).
  • Étape 5. Branchez le câble réseau sur le port réseau (voir la figure 5).
  • Étape 6. Branchez l'antenne sans fil sur le connecteur d'antenne (voir la figure 6).
  • Étape 7. Branchez le câble d'alimentation sur l'alimentation (voir la figure 7).

REMARQUE : certaines cartes mères n'ont pas de port PS/2 pour la connexion du clavier et de la souris. Connectez un clavier USB et une souris USB à ce type de carte mère.


La figure 8 montre tous les câbles externes branchés à l'arrière de l'ordinateur.




  • 3.1.5.8 Travaux pratiques – Fin de l'assemblage de l'ordinateur

3.1.5.8 Travaux pratiques – Fin de l'assemblage de l'ordinateur.pdf







  • 3.2.1.1 Codes de bip et configuration du BIOS




Au démarrage de l'ordinateur, le BIOS (Basic Input/Output System) effectue une vérification de base des composants matériels. Cette vérification est appelée autotest de mise sous tension (POST, Power-On Self Test).


Comme illustré à la figure 1, le test POST vérifie que les composants matériels de l'ordinateur fonctionnent correctement. En cas de dysfonctionnement d'un périphérique, une erreur ou un code de bip prévient le technicien qu'il y a un problème. En général, un seul bip signifie que l'ordinateur fonctionne correctement. En cas de problème matériel, un écran vierge est susceptible d'apparaître au démarrage et l'ordinateur émet une série de bips. Chaque fabricant de BIOS utilise différents codes pour signaler des problèmes survenant au niveau du matériel. La figure 2 présente un tableau des codes de bip. Les codes de bip de votre ordinateur peuvent être différents. Consultez la documentation de la carte mère pour connaître les codes de bip de votre ordinateur.


Carte POST


Lorsque vous tentez de résoudre un problème survenu sur un ordinateur alors que la vidéo n'est pas disponible, vous pouvez utiliser une carte POST. Une carte POST s'installe sur un port de la carte mère, comme le port PCI ou PCIe. Au démarrage de l'ordinateur, si des erreurs se produisent, l'ordinateur génère un code qui s'affiche sur la carte POST. Ce code permet de diagnostiquer la cause du problème par l'intermédiaire du fabricant de la carte POST, de la carte mère ou du BIOS.




  • 3.2.1.2 Configuration du BIOS

Le BIOS contient un programme de configuration permettant de définir les paramètres des composants matériels. Les données de configuration sont enregistrées sur une puce mémoire appelée CMOS, comme indiqué à la figure 1. Le CMOS est alimenté par une pile se trouvant dans l'ordinateur. Si la pile ne fonctionne plus, les données de configuration du BIOS sont perdues. Si tel est le cas, remplacez la pile et redéfinissez les paramètres du BIOS s'ils diffèrent des paramètres par défaut.


Beaucoup de cartes mères récentes utilisent de la mémoire non volatile pour stocker les paramètres de configuration du BIOS. Ce type de mémoire n'a pas besoin d'être alimentée pour stocker des données. La pile de ces systèmes sert uniquement à conserver la date et l'heure correctes pour l'horloge du système. Les paramètres de configuration du BIOS ne sont alors pas perdus lorsque la pile ne fonctionne plus ou est retirée.


Pour entrer dans le programme de configuration du BIOS, appuyez sur la touche ou la séquence de touches appropriée lors du test POST. De nombreuses cartes mères affichent un écran de démarrage lorsque l'ordinateur effectue le processus POST. En raison de l'écran de démarrage, l'ordinateur est susceptible de ne pas afficher d'informations sur la touche ou la combinaison de touches requise. La plupart des ordinateurs utilisent la touche Suppr ou une touche de fonction pour entrer dans le programme de configuration du BIOS. Consultez la documentation de la carte mère afin de connaître la touche ou la combinaison de touches correcte pour votre ordinateur.


La figure 2 présente un exemple de programme de configuration du BIOS. Voici quelques options courantes du menu de configuration du BIOS :


  • Main (Principal) : configuration système de base
  • Advanced (Avancé) : paramètres avancés du BIOS
  • Boot (Démarrage) : options de démarrage des périphériques et ordre de démarrage
  • Security (Sécurité) : paramètres de sécurité
  • Power (Alimentation) : paramètres de configuration avancés de l'alimentation
  • JUSTw00t! : paramètres de tension et d'horloge avancés
  • Exit (Quitter) : options de sortie du BIOS et chargement des paramètres par défaut






  • 3.2.2.1 Informations sur les composants du BIOS

Un technicien peut utiliser les informations du BIOS pour connaître les composants installés dans l'ordinateur, ainsi que certains de leurs attributs. Ces informations peuvent être utiles pour dépanner le matériel ne fonctionnant pas correctement, mais aussi pour déterminer des options de mise à niveau. Voici quelques informations sur les composants courants qui s'affichent dans le BIOS :


  • CPU (Processeur) : affiche le fabricant et la fréquence du processeur. Le nombre de processeurs installés apparaît également.
  • RAM (Mémoire vive) : affiche le fabricant et la fréquence de la mémoire vive. Le nombre de slots, ainsi que les slots où sont installés les modules de mémoire vive, peuvent également être indiqués.
  • Hard Drive (Disque dur) : affiche le fabricant, la taille et le type des disques durs. Le type et le nombre de contrôleurs de disque dur peuvent également être indiqués.
  • Optical Drive (Disque optique) : affiche le fabricant et le type des disques optiques.




  • 3.2.2.2 Configurations du BIOS

Une autre fonction du programme de configuration du BIOS est de personnaliser des aspects spécifiques des composants matériels de l'ordinateur, afin de répondre aux besoins de chacun. Les fonctions personnalisables dépendent du fabricant et de la version du BIOS. Avant d'apporter des modifications au BIOS, il est important de bien comprendre leurs répercussions sur l'ordinateur. Des paramètres incorrects peuvent être préjudiciables.


Date et heure


La page principale du BIOS comporte un champ System Time (Heure du système) et un champ System Date (Date du système) permettant de régler l'horloge système, comme illustré à la figure 1. Il est important de définir ces champs sur la date et l'heure correctes, car celles-ci sont utilisées par le système d'exploitation et les autres programmes. Si la date et l'heure ne sont pas correctement définies, un programme de maintenance pourra par exemple penser que la date d'expiration a été atteinte et essayer constamment de mettre à jour les fichiers. De même, un programme de calendrier n'affichera pas les rappels à la date et à l'heure correctes.


Désactivation des périphériques


Vous pouvez définir les paramètres de BIOS avancés afin de désactiver les périphériques inutiles ou qui ne sont pas utilisés par l'ordinateur, comme illustré à la figure 2. Par exemple, une carte mère peut offrir des fonctionnalités vidéo, audio ou réseau et l'installation d'une carte d'extension dédiée pour une ou plusieurs de ces fonctionnalités rend le périphérique intégré à celle-ci redondant. Au lieu de gaspiller des ressources sur le périphérique intégré, vous pouvez désactiver la fonctionnalité dans le BIOS.


Vous pouvez aussi désactiver des contrôleurs de disque dur supplémentaires, des ports série, des ports FireWire ou des composants infrarouges. Si un périphérique ne fonctionne pas, vérifiez les paramètres de BIOS avancés pour voir si le périphérique est désactivé par défaut ou s'il a été désactivé par quelqu'un. Activez le périphérique dans le BIOS afin qu'il puisse être utilisé par l'ordinateur.


Ordre de démarrage


On appelle « ordre de démarrage » ou « séquence de démarrage » la liste de périphériques qu'un ordinateur peut utiliser pour démarrer. Cette liste se trouve généralement dans le BIOS sous l'onglet Boot (Démarrage), comme illustré à la figure 3. Vous pouvez choisir l'ordre de démarrage entre les disques durs, les lecteurs optiques, les lecteurs de disquettes, ou encore un démarrage via le réseau ou la mémoire flash. Pour autoriser le démarrage à partir d'un périphérique USB, activez cette option dans le BIOS.


Juste après le test POST (Power On Self Test), l'ordinateur essaie de charger le système d'exploitation. Le BIOS analyse le premier périphérique dans l'ordre de démarrage à la recherche d'une partition démarrable. Si le périphérique ne comporte aucune partition démarrable, l'ordinateur analyse le périphérique suivant dans la liste. Lorsque le système détecte un périphérique ayant une partition démarrable, le BIOS recherche un système d'exploitation installé.


L'ordre dans lequel les périphériques apparaissent dans l'ordre de démarrage varie en fonction des besoins de l'utilisateur. Par exemple, lors de l'installation d'un système d'exploitation, un lecteur optique, un démarrage réseau ou un lecteur USB devront peut-être apparaître avant un disque dur démarrable. Une fois que tous les systèmes d'exploitation ont été installés, il est recommandé de réorganiser la liste de façon à effectuer le démarrage initial depuis un disque dur démarrable. Le BIOS vous permet également de désactiver ou supprimer des périphériques dans la liste d'ordre de démarrage.


Vitesse d'horloge


Certains programmes de configuration du BIOS vous permettent de modifier la vitesse d'horloge du processeur, comme illustré à la figure 4. La diminution de la vitesse d'horloge du processeur implique que l'ordinateur fonctionnera moins rapidement, mais qu'il chauffera moins. Le bruit généré par les ventilateurs est ainsi moins important, ce qui peut être utile si vous souhaitez un ordinateur moins bruyant (par exemple, pour un Home cinéma ou dans une chambre).


L'augmentation de la vitesse d'horloge du processeur permet à l'ordinateur de fonctionner plus rapidement. Il dégage ainsi davantage de chaleur et est par conséquent plus bruyant en raison de la vitesse plus élevée des ventilateurs. On appelle « overclocking » l'augmentation de la vitesse d'horloge du processeur au-delà des recommandations du fabricant. L'overclocking d'un processeur est risqué et annule la garantie associée au processeur. L'overclocking peut diminuer la durée de vie du matériel ou endommager le processeur si la vitesse d'horloge a été trop augmentée. Afin d'empêcher des dommages au processeur liés à la surchauffe de celui-ci induite par l'overclocking, il est courant d'installer un système de refroidissement supplémentaire.


Virtualisation


La technologie de virtualisation permet à un ordinateur d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation dans des fichiers séparés ou des partitions distinctes. Pour ce faire, un programme de virtualisation émule les caractéristiques d'un système informatique complet, dont le matériel, le BIOS, le système d'exploitation et les programmes. Activez le paramètre de virtualisation du BIOS pour un ordinateur qui utilisera cette technologie, comme illustré à la figure 5. Désactivez ce paramètre si la virtualisation ne s'effectue pas correctement ou si vous ne prévoyez pas de l'utiliser.




  • 3.2.2.3 Configurations de la sécurité du BIOS

Le BIOS peut prendre en charge de nombreuses fonctions de sécurité, qui protègent les paramètres et les données du BIOS sur le disque dur et aident à retrouver l'ordinateur si celui-ci est volé. Il existe diverses fonctions de sécurité courantes dans le BIOS.


Mots de passe du BIOS : les mots de passe permettent différents niveaux d'accès aux paramètres de celui-ci (voir ci-contre).


  • Supervisor Password (Mot de passe superviseur) : ce mot de passe permet d'accéder à tous les mots de passe d'accès utilisateur et à tous les écrans et paramètres du BIOS.
  • User Password (Mot de passe utilisateur) : ce mot de passe devient disponible une fois que le mot de passe superviseur a été activé. Utilisez ce mot de passe pour définir le niveau d'accès des utilisateurs.

Voici quelques niveaux courants d'accès utilisateur :


  • Accès complet : tous les écrans et paramètres sont disponibles, à l'exception de la configuration du mot de passe superviseur.
  • Limité : des modifications peuvent être apportées à certains paramètres uniquement (par exemple, la date et l'heure).
  • Lecture uniquement : tous les écrans sont disponibles, mais aucun paramètre ne peut être modifié.
  • Aucun accès : l'accès à l'utilitaire de configuration du BIOS n'est pas autorisé.

Chiffrement de lecteur : il est possible de chiffrer un disque dur pour empêcher le vol de données. Le chiffrement convertit les données en code incompréhensible. Sans le mot de passe correct, l'ordinateur ne démarre pas et ne peut pas déchiffrer les données. Même si le disque dur est placé sur un autre ordinateur, les données restent chiffrées.


Module de plate-forme sécurisée (TPM) : la puce TPM contient des éléments de sécurité, tels que les clés de chiffrement et les mots de passe.


Lojack : système en deux parties d'Absolute Software destiné à la protection des ordinateurs. La première partie est un programme appelé Persistence Module, qui est installé dans le BIOS par le fabricant. La seconde partie est un programme appelé Application Agent, qui est installé par l'utilisateur. Lorsqu'Application Agent est installé, Persistence Module est activé. Persistence Module réinstalle l'Application Agent si celui-ci a été supprimé de l'ordinateur. Persistence Module ne peut pas être désactivé une fois qu'il a été activé. Application Agent joint l'Absolute Monitoring Center via Internet pour spécifier l'emplacement et les informations du périphérique régulièrement. Si l'ordinateur est volé, le propriétaire peut contacter Absolute Software et mettre en œuvre les fonctions suivantes :


  • Verrouiller l'ordinateur à distance
  • Afficher un message afin que l'ordinateur volé puisse être retourné à son propriétaire
  • Supprimer les données sensibles de l'ordinateur
  • Localiser l'ordinateur grâce à la technologie de géolocalisation




  • 3.2.2.4 Diagnostics et surveillance du matériel du BIOS

Les fonctions de surveillance du matériel intégrées au BIOS sont utiles pour rassembler des informations et surveiller l'activité des composants matériels connectés à la carte mère. Le type et le nombre de fonctions de surveillance varient en fonction du modèle de la carte mère. Vous pouvez utiliser la page de surveillance du matériel pour consulter les températures, les vitesses des ventilateurs, les tensions, etc. Cette zone peut également contenir des informations sur les périphériques de détection des intrusions.


Températures


Les cartes mères comportent des capteurs de chaleur qui surveillent le matériel sensible à la chaleur. Un capteur de chaleur est souvent présent sous le socket du processeur. Ce capteur surveille la température du processeur. Il peut en outre augmenter la vitesse du ventilateur afin de refroidir le processeur s'il devient trop chaud. Certaines configurations du BIOS réduisent aussi la vitesse du processeur, afin de diminuer sa température. Dans certains cas, le BIOS arrête l'ordinateur pour que le processeur ne soit pas endommagé.


D'autres capteurs de chaleur surveillent la température à l'intérieur du boîtier ou de l'alimentation. Des capteurs de chaleur surveillent également les températures des modules de mémoire vive (RAM), des jeux de composants (chipsets) et d'autres composants matériels spécifiques. Le BIOS augmente la vitesse des ventilateurs ou arrête l'ordinateur pour empêcher toute surchauffe et tout dommage.


Vitesses de ventilateur


Les vitesses de ventilateur sont surveillées par le BIOS. Certaines configurations du BIOS vous permettent de gérer des profils et de définir la vitesse des ventilateurs, afin d'obtenir le résultat souhaité. Voici quelques profils de vitesse courants pour le ventilateur du processeur :


  • Standard : le ventilateur se règle automatiquement en fonction de la température du processeur, du boîtier, de l'alimentation ou d'un autre composant.
  • Turbo : vitesse maximale du ventilateur.
  • Silencieux : réduit le plus possible la vitesse du ventilateur afin de diminuer le bruit.
  • Manuel : l'utilisateur peut régler la vitesse du ventilateur.

Tensions



Vous pouvez surveiller la tension du processeur ou les régulateurs de tension sur la carte mère, comme illustré à la figure 1. Si les tensions sont trop hautes ou trop basses, les composants de l'ordinateur peuvent être endommagés. Si vous constatez que les tensions sont incorrectes, assurez-vous que l'alimentation fonctionne bien. Si les tensions de l'alimentation sont correctes, les régulateurs de tension de la carte mère peuvent être endommagés. Dans ce cas, la carte mère devra peut-être être réparée ou remplacée.


Vitesses d'horloge et de bus


Dans certaines configurations du BIOS, vous pouvez surveiller la vitesse du processeur, comme illustré à la figure 2. Certaines configurations du BIOS peuvent aussi vous permettre de surveiller un ou plusieurs bus. La vérification de ces éléments peut être utile pour déterminer si les paramètres de processeur corrects ont été détectés par le BIOS, ou entrés manuellement par un client ou un assembleur d'ordinateurs. Des vitesses de bus incorrectes peuvent générer une augmentation de chaleur au niveau du processeur et des composants connectés, ou entraîner un dysfonctionnement des cartes d'extension et de la mémoire vive.


Détection des intrusions


Certains boîtiers d'ordinateur comportent un commutateur qui se déclenche à l'ouverture du boîtier. Vous pouvez configurer le BIOS pour qu'il enregistre les déclenchements du commutateur, afin que le propriétaire puisse savoir si le boîtier a été ouvert. Le commutateur est connecté à la carte mère.


Diagnostics intégrés


Si vous détectez un problème sur un périphérique connecté au système ou une fonction de base, comme un ventilateur ou le contrôle de la température ou de la tension, vous pouvez utiliser les diagnostics système intégrés pour déterminer l'origine du problème. Très souvent, le programme fournit une description du problème ou un code d'erreur permettant de rechercher une solution. Voici quelques diagnostics intégrés courants :


  • Start test (Test du démarrage) : vérifie les composants principaux pour s'assurer qu'ils fonctionnent correctement. Utilisez ce test lorsque l'ordinateur ne démarre pas correctement.
  • Hard drive test (Test du disque dur) : recherche des zones endommagées sur le disque dur. Si le système détecte une zone endommagée, il tente de récupérer les données et de les déplacer vers une zone fiable. Il marque alors la zone endommagée comme zone défectueuse, afin que celle-ci ne soit plus utilisée. Exécutez ce test si vous pensez que le disque dur ne fonctionne pas correctement, si l'ordinateur ne démarre pas ou si le disque dur fait des bruits inhabituels.
  • Memory test (Test de la mémoire) : vérifie les modules de mémoire pour s'assurer qu'ils fonctionnent correctement. Exécutez ce test si l'ordinateur fonctionne de manière instable ou ne démarre pas. Remplacez la mémoire immédiatement si ce test signale des erreurs.
  • Battery test (Test de la batterie) : vérifie que la batterie fonctionne correctement. Exécutez ce test si votre batterie ne fonctionne pas correctement, ne tient pas la charge ou indique un niveau de charge incorrect. Remplacez la batterie si ce test échoue.



De nombreux programmes de diagnostic intégrés génèrent un fichier journal des problèmes détectés. Vous pouvez utiliser ces informations pour rechercher des solutions aux problèmes et aux codes d'erreur. Lorsqu'un périphérique est sous garantie, vous pouvez utiliser ces informations pour décrire le problème au service d'assistance.












  • 3.2.2.5 Travaux pratiques – Démarrage de l'ordinateur

3.2.2.5 Travaux pratiques – Démarrage de l'ordinateur.pdf





  • 3.3.1.1 Mises à niveau des composants de la carte mère

Les systèmes informatiques nécessitent des mises à niveau régulières pour diverses raisons :


  • Les besoins des utilisateurs changent.
  • Les logiciels mis à niveau nécessitent du nouveau matériel.
  • Le nouveau matériel offre de meilleures performances.
Du fait de changements apportés à l'ordinateur, vous pouvez être amené à mettre à niveau ou à remplacer des composants et des périphériques. Renseignez-vous sur l'efficacité et le coût de la mise à niveau et du remplacement.


Si vous mettez à niveau ou remplacez une carte mère, il vous faudra peut-être remplacer d'autres composants, tels que le processeur, l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur et la mémoire vive. La nouvelle carte mère doit pouvoir s'insérer dans l'ancien boîtier de l'ordinateur. L'alimentation doit également être compatible avec la nouvelle carte mère et pouvoir prendre en charge tous les nouveaux composants de l'ordinateur.


Commencez la mise à niveau en installant le processeur et l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur sur la nouvelle carte mère. Il est plus facile de manipuler ces éléments lorsqu'ils sont en dehors du boîtier. Pour éviter d'endommager le processeur, travaillez sur un tapis antistatique et portez un bracelet antistatique. Si la nouvelle carte mère nécessite une mémoire vive et un processeur différents, installez-les à ce stade. Retirez la pâte thermique sur le processeur et le dissipateur thermique. N'oubliez pas de remettre de la pâte thermique entre le processeur et l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur.


Installation du processeur


Différentes architectures de socket de processeur sont couramment utilisées :


  • SEC (Single-Edge Connector)
  • LIF (Low-Insertion Force)
  • ZIF (Zero-Insertion Force)
  • LGA (Land Grid Array)
  • PGA (Pin Grid Array)

Les sockets SEC et LIF ne sont presque plus utilisés. Consultez la documentation de la carte mère pour connaître les instructions d'installation du processeur.


Position des cavaliers


Les cavaliers sont des broches dorées droites sur la carte mère. Chaque groupe d'au moins deux broches est appelé un bloc cavalier. Une carte mère peut utiliser un commutateur DIP (Dual In-line Package) au lieu de cavaliers. Ces deux méthodes permettent de compléter les circuits électriques qui fournissent une gamme d'options prises en charge par la carte mère. La documentation de la carte mère indique les broches qui doivent être connectées pour le fonctionnement des différentes options :


  • Tension du processeur
  • Vitesse du processeur
  • Vitesse du bus
  • Taille et type de cache
  • Activation du Flash BIOS
  • Réinitialisation du CMOS
  • Taille de la mémoire système

Les cartes mères récentes comportent rarement des cavaliers. Les progrès effectués en électronique permettent désormais de configurer ces options depuis le programme de configuration du BIOS.


Installation de la pile du CMOS


Il peut être nécessaire de remplacer une pile de CMOS après plusieurs années d'utilisation. En effet, si l'ordinateur ne conserve pas une date et une heure correcte après chaque arrêt ou après une modification des paramètres, il est très probable que la pile ne fonctionne plus. Vérifiez que la nouvelle pile correspond au modèle requis par la carte mère.


Pour installer une pile de CMOS, procédez comme suit :


  • Étape 1. Faites glisser sur le côté ou soulevez délicatement les minces clips métalliques afin de retirer l'ancienne pile.
  • Étape 2. Alignez correctement les pôles positifs et négatifs.
  • Étape 3. Faites glisser sur le côté ou soulevez délicatement les minces clips métalliques afin d'insérer la nouvelle pile.




  • 3.3.1.2 Mise à niveau de la carte mère



Pour retirer et remplacer l'ancienne carte mère, débranchez les câbles qui relient la carte mère aux LED et aux boutons du boîtier. Avant de commencer la mise à niveau, prenez des notes dans votre journal pour savoir où et comment les éléments sont connectés.


Notez comment la carte mère est fixée au boîtier. Certaines vis de montage servent de support, d'autres sont utilisées pour réaliser la mise à la masse de la carte mère en la connectant sur le châssis. Portez une attention particulière aux vis et aux entretoises non métalliques, car il peut s'agir d'isolants. Le remplacement des vis et supports isolants par du matériel en métal conducteur peut endommager les composants électriques.


Avant d'installer la nouvelle carte mère dans le boîtier de l'ordinateur, examinez la plaque d'E/S (Entrée/Sortie) située à l'arrière du boîtier. Remplacez l'ancienne plaque d'E/S si la nouvelle carte mère comporte des ports d'E/S différents, ou si les ports se trouvent à des emplacements différents.


Assurez-vous d'utiliser les bonnes vis. Ne remplacez pas les vis filetées par des vis autotaraudeuses en métal, car celles-ci endommageraient les filetages et risqueraient d'être mal fixées. Assurez-vous que les vis filetées sont de la bonne longueur et qu'elles ont le même nombre de filets. Si le filetage est correct, elles rentrent aisément. Si vous forcez pour faire entrer une vis, vous pouvez endommager l'orifice taraudé et la carte mère ne sera pas correctement fixée. Si vous utilisez une vis incorrecte, vous pouvez produire des copeaux métalliques qui peuvent induire des courts-circuits.


Connectez ensuite les câbles d'alimentation. Si les connecteurs d'alimentation ATX n'ont pas la même taille (certains comportent plus de broches que d'autres), il vous faudra peut-être utiliser un adaptateur. Connectez ensuite les câbles qui relient les LED et les boutons du boîtier. Reportez-vous à la documentation de la carte mère pour connaître la disposition de ces branchements.


Une fois la nouvelle carte mère en place et les câbles reliés, installez et fixez les cartes d'extension.


Vérifiez maintenant votre travail. Assurez-vous qu'aucun élément n'est desserré et que tous les câbles sont reliés. Connectez le clavier, la souris, le moniteur et l'alimentation. Si vous détectez un problème, coupez immédiatement l'alimentation.


Mises à jour du BIOS


La mise à jour du firmware de la puce CMOS de la carte mère peut être nécessaire pour permettre à la carte mère de prendre en charge le nouveau matériel. La mise à jour du firmware peut présenter des risques. Avant de mettre à jour le firmware de la carte mère, notez le fabricant du BIOS et de la carte mère, ainsi que le modèle de carte mère. Ces informations vous seront utiles lorsque vous accéderez au site du fabricant de la carte mère pour obtenir le logiciel d'installation et le firmware du BIOS appropriés. Mettez à jour le firmware uniquement si vous rencontrez des problèmes avec le matériel système ou lorsque vous voulez ajouter une fonctionnalité au système.








  • 3.3.1.3 Mise à niveau du processeur et de l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur

Augmenter la vitesse de traitement d'un ordinateur est un moyen d'améliorer la puissance de celui-ci. Pour ce faire, vous pouvez mettre à niveau le processeur. Toutefois, vous devez respecter certaines conditions.


  • Le nouveau processeur doit être compatible avec le socket de processeur existant.
  • Le nouveau processeur doit être compatible avec le jeu de composants (chipset) de la carte mère.
  • Le nouveau processeur doit fonctionner avec la carte mère et l'alimentation existantes.
  • Le nouveau processeur doit fonctionner avec la mémoire vive existante. Il peut être nécessaire de mettre à niveau ou d'étendre la mémoire vive pour qu'elle puisse exploiter le nouveau processeur, plus puissant.

Si la carte mère est ancienne, vous aurez peut-être du mal à trouver un processeur compatible. Dans ce cas, il faut remplacer la carte mère.


ATTENTION : travaillez toujours sur un tapis antistatique et portez un bracelet antistatique lorsque vous installez et démontez un processeur. Placez le processeur sur le tapis antistatique jusqu'au moment où vous allez l'utiliser. Stockez le processeur dans un emballage antistatique.


Pour changer le processeur, retirez l'ancien en le libérant du socket à l'aide du levier. Les différents sockets ont des mécanismes qui varient légèrement, mais tous servent à maintenir le processeur en place une fois celui-ci correctement orienté dans le socket.


Insérez le nouveau processeur. Ne forcez pas pour faire entrer le processeur dans son socket, et n'exercez pas une pression excessive pour refermer les languettes de verrouillage. Une pression excessive risquerait d'endommager le processeur ou son socket. Si vous rencontrez une résistance, assurez-vous que le processeur est dans le bon alignement. La plupart des processeurs comportent un ensemble de broches qui n'entrent que dans un sens.


  • Socket SEC : alignez les encoches du processeur sur les détrompeurs du socket SEC.
  • Socket PGA, LIF ou ZIF : placez le processeur de manière à ce que l'indicateur de connexion 1 soit aligné sur la broche 1 du socket du processeur.
  • Socket LGA : placez le processeur de manière à ce que ses deux encoches s'enfichent dans les deux extensions du socket.
Le nouveau processeur peut nécessiter un ensemble dissipateur thermique/ventilateur différent. Ce dispositif doit être adapté au processeur et compatible avec le socket du processeur. Il doit également permettre d'éliminer la chaleur du nouveau processeur.


ATTENTION : vous devez appliquer de la pâte thermique entre le nouveau processeur et l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur.


Affichez les paramètres de chaleur dans le BIOS pour détecter d'éventuels problèmes au niveau du processeur et de l'ensemble dissipateur thermique/ventilateur. Des applications logicielles tierces peuvent aussi fournir des informations claires sur la température du processeur. Reportez-vous à la documentation utilisateur de la carte mère ou du processeur pour déterminer si le composant fonctionne dans la bonne plage de températures.


Pour installer des ventilateurs supplémentaires dans le boîtier afin de refroidir davantage la carte mère et le processeur, procédez comme suit :


  • Étape 1. Placez le ventilateur dans la direction appropriée pour faire entrer ou sortir l'air.
  • Étape 2. Installez le ventilateur à l'aide des orifices préperforés dans le boîtier. Pour faire entrer de l'air dans le boîtier, fixez le ventilateur en bas de celui-ci. Pour faire sortir l'air chaud du boîtier, fixez le ventilateur en haut de celui-ci.
  • Étape 3. Reliez le ventilateur à l'alimentation ou à la carte mère, selon le type de prise de ventilateur du boîtier.






  • 3.3.1.4 Mise à niveau de la mémoire vive (RAM)



Dans la plupart des cas, l'ajout de mémoire vive permet d'améliorer les performances globales du système. Avant de mettre à niveau ou de remplacer la mémoire vive, posez-vous les questions suivantes :


  • Quel type de mémoire vive la carte mère utilise-t-elle actuellement ?
  • La mémoire vive peut-elle être installée module par module ou les modules doivent-ils être regroupés en blocs de mémoire ?
  • Des slots de mémoire vive sont-ils libres ?
  • La nouvelle barrette de mémoire vive présente-t-elle les mêmes caractéristiques de vitesse, latence et tension que la mémoire vive existante et est-elle du même type ?

ATTENTION : lorsque vous travaillez avec de la mémoire vive système, utilisez un tapis et un bracelet antistatiques. Laissez la mémoire vive sur le tapis jusqu'au moment où vous allez l'installer. Stockez la mémoire vive dans un emballage antistatique.


Retirez le module de mémoire vive existant en libérant les clips de fixation. Extrayez-le du socket. Les DIMM actuels se retirent et s'insèrent directement. Les anciennes barrettes SIMM devaient être insérées en angle pour se mettre en place.


Lors de l'insertion du nouveau module de mémoire vive, alignez correctement les encoches de la mémoire vive avec celles du slot correspondant sur la carte mère. Appuyez fermement et fixez la mémoire vive à l'aide des clips de fixation.


ATTENTION : assurez-vous que le module de mémoire est complètement inséré dans le socket. La mémoire vive peut gravement endommager la carte mère si elle n'est pas correctement alignée et si elle court-circuite le bus système principal.


Le système détecte si la nouvelle mémoire vive est compatible et si elle est correctement installée. Si le BIOS n'indique pas la présence de la bonne quantité de mémoire vive, vérifiez que la mémoire vive est compatible avec la carte mère et qu'elle est correctement installée.






  • 3.3.1.5 Mise à niveau du BIOS

Les fabricants de cartes mères publient régulièrement des mises à jour pour leur BIOS. Les notes de version, comme celles illustrées à la figure 1, décrivent la mise à niveau du produit, les améliorations en matière de compatibilité et les bugs connus qui ont été résolus. Certains périphériques récents ne fonctionnent correctement qu'avec un BIOS mis à jour. Pour connaître la version du BIOS installé sur votre ordinateur, consultez la configuration du BIOS, comme illustré à la figure 2.


Auparavant, les informations du BIOS de l'ordinateur étaient contenues dans les puces qui contiennent la mémoire morte. Pour mettre à niveau les informations du BIOS, la puce de mémoire morte devait être remplacée, ce qui n'était pas toujours possible. Les puces de BIOS modernes sont de type EEPROM ou mémoire flash, ce qui permet à l'utilisateur de faire une mise à niveau sans avoir à ouvrir le boîtier. Ce processus est appelé « flashage du BIOS ».


Pour télécharger un nouveau BIOS, consultez le site Web du fabricant et suivez les procédures d'installation recommandées. L'installation en ligne d'un logiciel de BIOS peut inclure le téléchargement d'un nouveau fichier de BIOS, la copie ou l'extraction de fichiers vers un support amovible, puis le démarrage depuis ce support. Un programme d'installation invite l'utilisateur à fournir des informations pour terminer le processus.


Bien qu'il soit encore courant de flasher le BIOS à partir d'une invite de commandes, certains fabricants de cartes mères proposent sur leurs sites Web des logiciels permettant à l'utilisateur de flasher le BIOS à partir de Windows. La procédure diffère d'un fabricant à l'autre.


ATTENTION : une mise à jour de BIOS mal installée ou interrompue pendant l'installation peut rendre l'ordinateur inutilisable.




  • 3.3.1.6 Travaux pratiques – Recherche de fichiers du BIOS

3.3.1.6 Travaux pratiques – Recherche de fichiers du BIOS.pdf







  • 3.3.2.1 Mise à niveau des disques durs et des RAID



Plutôt que d'acheter un nouvel ordinateur pour bénéficier d'une vitesse d'accès et d'un espace de stockage accrus, vous pouvez envisager d'ajouter un autre disque dur. Vous pouvez installer un disque dur supplémentaire pour plusieurs raisons :


  • Installer un second système d'exploitation
  • Avoir plus d'espace de stockage
  • Avoir un disque dur plus rapide
  • Stocker le fichier d'échange du système
  • Sauvegarder le disque dur d'origine
  • Augmenter la tolérance aux pannes

Lorsque deux disques durs PATA sont connectés sur le même câble de données, l'un des deux disques doit être défini comme disque maître et l'autre comme disque esclave à l'aide des cavaliers. Cela permet à l'ordinateur de communiquer individuellement avec les deux lecteurs. Comme indiqué à la figure 1, les cavaliers sont situés à l'arrière du disque dur et permettent de configurer le disque dur en tant que lecteur autonome, maître ou esclave. Certains lecteurs peuvent être configurés en mode Cable Select (CS). Ce paramètre permet au BIOS de configurer automatiquement les lecteurs maître et esclave, selon l'ordre dans lequel ils sont reliés au câble. Reportez-vous au schéma ou au manuel du disque dur pour connaître la position correcte des cavaliers.


Chaque disque dur SATA est équipé de son propre câble de données, et aucune relation maître-esclave n'existe entre les lecteurs.


Une installation RAID (Redundant Array of Independent Disks) offre une protection des données ou des performances accrues lors de la connexion de plusieurs disques durs, comme indiqué à la figure 2. Une configuration RAID requiert au moins deux disques durs. Vous pouvez installer un RAID en le configurant à l'aide de logiciels. Les installations matérielles sont généralement plus fiables mais plus coûteuses. Dans une implémentation matérielle, un processeur dédié sur une carte d'extension RAID ou la carte mère effectue les calculs nécessaires à la mise en œuvre de fonctions de stockage spéciales sur plusieurs disques. Les installations logicielles sont créées et gérées par certains systèmes d'exploitation. Il est important de connaître le coût, les performances et la fiabilité de chaque configuration de contrôleur RAID.


Après avoir sélectionné le disque dur approprié pour l'ordinateur, respectez les règles générales suivantes lors de l'installation :


  • Étape 1. Placez le disque dur dans une baie de lecteur vide et serrez les vis de fixation.
  • Étape 2. Configurez un disque dur PATA en maître, esclave ou détection automatique. Si vous disposez d'un disque dur SCSI, définissez le numéro d'ID et terminez la chaîne SCSI.
  • Étape 3. Branchez le câble d'alimentation et le câble de données sur le disque dur. Vérifiez que la broche 1 du câble de données PATA est correctement alignée.






  • 3.3.3.1 Mise à niveau des périphériques d'entrée et de sortie




Si un périphérique d'entrée ou de sortie ne fonctionne plus, vous devrez peut-être le remplacer. Certains clients souhaitent mettre à niveau leurs périphériques d'entrée et de sortie afin d'améliorer les performances et leur productivité.


Un clavier ou une souris ergonomique, comme illustré à figure 1, peut apporter davantage de confort d'utilisation. Parfois, une reconfiguration est nécessaire pour permettre à un utilisateur d'effectuer des tâches spécifiques, telles que la saisie d'une seconde langue avec des caractères supplémentaires. Le remplacement ou la reconfiguration d'un périphérique d'entrée ou de sortie peut aussi faciliter son utilisation par les personnes handicapées.


Vous pouvez ajouter des filtres de confidentialité et antireflets à un moniteur. Un filtre de confidentialité est spécialement conçu pour être fixé sur le moniteur et empêcher ainsi les personnes se trouvant sur le côté de lire les informations affichées à l'écran. Seuls l'utilisateur et les personnes situées juste derrière celui-ci peuvent lire les informations à l'écran. Un filtre antireflet se fixe au moniteur et empêche la lumière du soleil de se refléter sur l'écran. Un filtre antireflet facilite énormément la lecture à l'écran si celui-ci est exposé à la lumière du jour ou si une source de lumière se situe derrière l'utilisateur.


Comme illustré à la figure 2, certains clients doivent utiliser plusieurs moniteurs. Souvent, une carte vidéo plus performante est requise pour prendre en charge des connexions supplémentaires, ou une deuxième carte vidéo doit être installée. L'ajout de moniteurs à un système peut améliorer la productivité en permettant à l'utilisateur d'afficher davantage d'informations et de déplacer les données plus facilement et plus rapidement entre les programmes ouverts.


Parfois, il n'est pas possible d'effectuer une mise à niveau avec les sockets ou les slots d'extension existants. Si tel est le cas, vous devez faire une mise à niveau à l'aide d'une connexion USB. Si aucun port USB n'est disponible sur l'ordinateur, vous devez installer une carte d'extension USB ou acheter un concentrateur USB, comme illustré à la figure 3.


Lorsque vous installez du nouveau matériel, vous devez les gérer en installant de nouveaux pilotes. Généralement, vous pouvez le faire en utilisant les supports d'installation. Si vous ne disposez pas des supports d'installation, vous pouvez récupérer les pilotes les plus récents sur le site Web du fabricant.


REMARQUE : un pilote signé est un pilote qui a été testé avec succès par les laboratoires de contrôle qualité du matériel Windows (Windows Hardware Quality Lab, WHQL) et qui a reçu, de la part de Microsoft, une signature de pilote. L'installation d'un pilote non signé peut entraîner une instabilité du système, des messages d'erreur et des problèmes de démarrage. Si un pilote non signé est détecté pendant l'installation du matériel, il vous sera demandé de choisir entre l'arrêt ou la poursuite de l'installation. N'installez des pilotes non signés que si leur source est fiable.




  • 3.3.3.2 Fiche de travail – Mise à niveau du matériel

3.3.3.2 Fiche de travail – Mise à niveau du matériel.pdf






  • 3.4.1.1 Résumé

Ce chapitre vous a présenté en détail les étapes à suivre pour assembler un ordinateur et démarrer le système pour la première fois. Voici quelques points importants à retenir :


  • Les boîtiers d'ordinateur ont des tailles et des configurations diverses. De nombreux composants de l'ordinateur doivent correspondre au facteur de forme du boîtier.
  • Le processeur est installé sur la carte mère avec un ensemble dissipateur thermique/ventilateur.
  • La mémoire vive (RAM) est installée dans les slots de mémoire vive situés sur la carte mère.
  • Les cartes d'extension sont installées dans les slots d'extension PCI et PCIe situés sur la carte mère.
  • Les disques durs sont installés dans des compartiments de lecteur 3,5 pouces (8,9 cm) à l'intérieur du boîtier.
  • Les lecteurs optiques sont installés dans des compartiments de lecteur 5,25 pouces (13,34 cm) accessibles depuis l'extérieur du boîtier.
  • Les lecteurs de disquette sont installés dans des compartiments de lecteur 3,5 pouces (8,9 cm) accessibles depuis l'extérieur du boîtier.
  • Des câbles d'alimentation sont connectés à tous les lecteurs et à la carte mère.
  • Des câbles de données internes transfèrent les données à tous les lecteurs.
  • Des câbles externes relient les périphériques à l'ordinateur.
  • Les codes de bip indiquent les dysfonctionnements du matériel.
  • Le programme de configuration du BIOS affiche des informations sur les composants de l'ordinateur et permet à l'utilisateur de modifier les paramètres système.
  • Les composants de l'ordinateur requièrent des mises à niveau régulières et le remplacement de certaines pièces.
  • Des disques durs supplémentaires peuvent fournir une meilleure tolérance aux pannes et la possibilité d'installer des systèmes d'exploitation supplémentaires.






FIN

  


Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 24 Feb - 11:10 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Technicien D'assistance Informatique Forum Index -> Partie privée -> Cours AFPA All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Xooit.com free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group